Nouvelles Plumes

Forum d'auteurs
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 poésie

Aller en bas 
AuteurMessage
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: poésie   Lun 18 Juin - 23:46

Fine et légère, l'immensité modelée, informe,
parcourt l'espace en une agaçante vélocité, étourdissante
la nuée
qui plane sans se soucier,
qui file sans se douter
qu'en dessous d'elle, la fourmilière du monde jeune, lourde et grossière l'
observe, le regard clair et limpide du maître de nos cieux
(de leurs cieux), droit, pénétrant, implacable,
forçant cette dernière à baisser, après un court instant,
les yeux.
Rivés

vers un but connu d'eux seuls
hors d'eux les problèmes qui guident ceux qui,
à présent, à la lisière du globe terraqué, leurs tournent le dos, préférant (et non toujours pas plaisir) se tourner
sur l'avancée
lente et sinueuse, obstruée de pierres déchaînées, de mers affilées
mais sur l'avancée tout de même, pourtant inexorable
du monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Lun 18 Juin - 23:47



L'instant d'éternité





Que voit-il celui qui, posté devant la fenêtre, lance son regard au loin?
Attend-t-il quelque souffle, Le livre à la main?
A travers l'ouverture,
La forêt couleur de mousse.
Les vaillants conifères qui se dressent du haut de leur bassesse
N'attirent pas l'attention de l'homme.
Il fixe un point hors de la portée indiscrète.
Les épaisses pierres de la muraille cèlent et protègent le secret du jeune rêveur
Dont la soutane se fond presque dans le mur d'ocre brune.
De lui, il n'offre aux yeux d'autrui que sa main gauche,
Qui tient en sa paume l'origine de l'humanité;
Et son visage glabre, terne, émacié;
Et son teint cireux mais qu'illumine la lumière du lointain
Que l'on différencie pourtant avec peine de son vêtement;
Et ses cheveux, châtains et soyeux, supportent une calotte grisâtre.
Mais à nouveau, c'est sur ses yeux indolents mais non moins intrigants, perdus dans la contemplation de l'au dehors
Que s'achève le voyage de méditation de l'oeil-intrus,
D'observation de l'instant fini, du moment sublimé, immortalisé,
Offert à la vue des générations qui se succèdent.
On ne remarque pas le fond du lit en bois qui, discret avec son drap de crème, comme teinté par les murs,
Se profile, tout près du jeune homme, en face de l'homme.







au passage, il n'y a rien d'érotique dans ce poème!!!loul, que personne ne se sente visé surtout ^^


Dernière édition par le Mar 19 Juin - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Lun 18 Juin - 23:48

L’insensible


La lumière du maître des cieux t'éclaire de mille rubans dorés. Ils ne peuvent t'éblouir.
Tu bouges, tu danses, tes bras virevoltent avec la musique.
Le baiser du vent souffle dans tes cheveux platine et tes pommettes blanches, mais le sens-tu seulement?
Et pourtant, tu souris, vivifié par quelque coup de fouet, saccadé.
Tes vêtements bigarrés font rêver les gens : en soie ou en mousseline vaporeuse.
Mais tu n'en tires aucune gloire, simplement guidé par les ordres agités de ton maître.
Petit Être insensible, tu n'existes que pour les autres.
Ton maître leurre les faibles. Impossible cependant, de décrocher ce sourire, peint sur ton visage.
Ainsi va ton monde, petite poupée de cire : rire et caracoler.
Est-ce le seul jeu que tu saches imiter, mon ami pantin?
Pourquoi ton maître ne délaisse-t-il pas chimères et tromperie?
Vivre du mensonge rend-il plus heureux? A-t-il l'esprit libre, le soir, dans sa misérable chambre noire, lorsque rire et couleurs sont rangés, au fond du coffre, non moins obscur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amnesy
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 31
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mar 19 Juin - 1:12

Je vais commenter ton premier poème d'abord, je le trouve très libre (étonnant non?) et il me parait assez "brouillon" dans le sens jeté là sur le papier (ou clavier lol) et pas au sens négligé/péjoratif du terme, et le jeté comme ça (je sais pas si c'est réellement le cas, tu me diras ^^) c'est intéressant, avec les annontations qui précisent des choses entre parenthèses et avec les mots en rouge qui forment une toute autre phrase ^^

Ensuite pour l'instant d'éternité, le fait que tu précises que ce n'est pas érotique m'a étonnée, j'y aurais pas du tout pensé! lol Pour moi ça n'évoquait qu'un homme d'église ^^

L'insensible est celui que je préfère, il m'est plus accessible que les deux autres c: Mais je dois dire que je suis intriguée par ce que tu fais, j'accroche pas trop trop aux premiers abords mais j'ai hâte de lire tous les textes que tu as posté (j'avoue, j'ai fait au plus court :to )

Attention cependant aux fautes de frappe qui peuvent changer le sens des mots! (ex: "regard au loi", loi mais aussi loin? les deux peuvent dire qq chose ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.20six.fr/darkstars
Invité
Invité



MessageSujet: Re: poésie   Mar 19 Juin - 10:33

cela donne la même sensation décrite par Amnesy ^^^
tout à jeté là, sans travail fait sur les sonorité ou les rimes. Le résultat, quoique plutôt anarchique, est trés bon je trouve ^^.
En bref, j'aime beaucoup !^^
Revenir en haut Aller en bas
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mar 19 Juin - 19:56

merci merci pour les remarques, ça fait plaisir. j'avoue, c'est vrai que le premier, je ne l'ai pas très soigné. Je l'ai fait rapidement (pour cause de bac), et puis je ne savais pas trop comment m'y prendre pour la présentation, poème classique ou non? et puis je me suis dit que c'est bien de briser les règles (d'où l'anarchie loul), et puis, il faut dire que c'est l'un de mes premiers poèmes et que si j'aime en lire, je ne suis pas très à l'aise avec les formes fixes.

Pour l'instant d'éternité, c'est ma description d'un tableau représentant bel et bien un moine, tableau de Th. Cedersträm (inutile de chercher sur le net, j'ai déjà essayé). c'est un tableau qui se trouve chez mes grands-parents et que je trouve fascinant, sans savoir dire pourquoi. je pense que si on a du mal à accrocher, c'est parce que c'est mon interprétation, une description personnelle d'une scène que je pense être la seule à avoir en tête. Et qui d’ailleurs est très différente de l’image originale, en effet, je ne l’avais pas sous les yeux, et ais fait ce poème de mémoire ^^ (euh, j’ai scannée l’originale, où est-ce que je pourrais la mettre si vous voulez la voir ??? à la suite de ces messages???)
Pour l'érotisme, j'ai dit ça car certaines personne (non, je ne donnerais pas de nom, inutile d'essayer le torture^^) ont précédemment trouvé des connotations érotiques (voir plus peut-être).

quant à l'insensible, l'idée me vient d'un rêve que j'ai fait il y a un petit bout de temps déjà (mais qui n'avait aucun rapport avec un pantin) et dont une phrase m'est restée au réveil, à savoir "Est-ce le seul jeu que tu saches imiter, mon ami pantin?" et étant un peu à cours d'inspiration, j'ai eu l'idée de reprendre cette phrase.
je pense qu'il est plus accessible car moins abstrait que les deux premiers (surtout celui avec la phrase en rouge).

Les histoires que j’écris (à savoir le Scribeur, d’autres suivront) sont un peu à l’image de ces poèmes, assez abstraits je trouve et complètement fantastiques, j’espère que vous aurez le courage de les lire jusqu’à la fin ^^

Merci pour les fautes de frappe, mais mon word ne m’affiche pas lorsqu’il y en a :grr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 12:52

Timide et craintive,
Lente à se montre,
Prompte à nous quitter,
Plus ou moins tardive.

Elle s’avance à pas feutrés.
Néanmoins le monde l’ignore, soupire et s’endort.
Mais pour qui prend son temps et l’admire,
Elle s’emploie à le faire rêver.

Son faciès chaque fois différent,
Se répète à l’infini :
Une myriade d’yeux embrassent un sourire
Clément, clair, resplendissant.
Depuis longtemps offert à tous, peu en ont joui.

Savoir interpréter :
Sa bouche maintenant arrondie trahit ses pensées.
Blessée de soucis, voyant les dégâts de l’Homme et de la technologie.

Alors elle pleure, beaucoup ; et elle gronde
Mais n’effraye que les innocents,
Cherche à refaire le monde en détruisant l’erreur.

Mais elle n’a plus le temps, elle s’efface à pas lents.
Le brouillard masquant son regard, sa blanche bouche peine à nous quitter.
Oh Nuit, je t’attends avec envie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 14:22

Beaucoup plus contruis, un travail interessant sur les sonorités ^^
Le thème est bien choisi et bien amené ^^
En bref, J'aime beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Amnesy
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 31
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 15:23

Je le trouve mieux que les précédents, je peux donc dire que lui j'l'aime bien Very Happy
Encore, encore! ye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.20six.fr/darkstars
Invité
Invité



MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 18:20

Personnellement, mon préféré, c'est le dernier.... Je le trouve très léger et assez vague pour faire travailelr notre imagination ^^ mais j'aime aussi beaucoup le premier mwah ^^

les pensées simplement notées sur le vif peuvent parfois former un poème intéressant, imagé et impressionant ; on y met ses sentiments, non pas une construction avant tout... c'est ce que j'admire ^^

et puis pour le prêtre, je trouve que c'est une bonne idée de mettre ses impressions sur une oeuvre ainsi à l'écrit ^^ avant de voir l'oeuvre, cela peut nous donner une sorte d'aperçu du tableau, dans notre tête.. maintenant, j'attends de voir l'image, pour svaoir si ce que j'imagine correspond un peu à la réalité ye (peut-être peux-tu la mettre dans 'tout et rien', Amnesy y a fait un topic traitant de l'inspiration... comme c'est ce tableau qui t'as inspirée, ça tombe tout pile yo )
Revenir en haut Aller en bas
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 18:41

merci merci, je vais mettre la photo dans "tout et rien" mais en fait, en revoyant le tableau, je me suis rendue compte qu'il n'était plus du tout comme je l'avais imaginé (je l'ai idéalisé loul), j'ai rajouté des trucs, c'est trop débile enfin, à vous de juger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: poésie   Jeu 21 Juin - 19:18

Je pense que que le plus important n'est pas la parfaite et minutieuse description du tableau, mais, l'image que toi tu en a et ce qu'elle t'inspire. Ce que tu as d'ailleur fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mer 4 Juil - 21:00

Crépuscule
Lorsque se lève la nuit,
J’aperçois sur le carreau l’eau, la pluie.
Elle glisse et dégringole
Sur la paroi immaculée.
Elle dévale comme une folle,
Poussée par ses semblables qu’une proche lueur fait miroiter.
La griffe zébrée du ciel les accompagne ;
Elle les guide dans leur chute.
Le son se fait attendre : chaque instant est une lutte
Qu’après un sourd grognement le calme gagne.
Du silence s’installe, il règne.

Et assise au bord de ma fenêtre, imaginant la faune farouche au-dehors et
N’aspirant qu’à la rejoindre, je l’écoute.
Je lance mon regard aux chauves-souris
Dont les ailes gauches battent vélocément.
Je rêve des renards qui quittent les terriers,
Qui sortent pour chasser… Je suis avec,
Cavalant parmi les arbres, rabattant le gibier.
Puis je regarde en bas ; mes pieds clairs remuent doucement l’air obscur.

Et soudain le bruit ! Il est reposant.
Comme en réponse, celui des gouttes éclatant contre le verre se tait :
Il laisse s’exprimer la vive voix du vent
Dans les arbres postés face à moi.
Les branches des sapins dansent harmonieusement, d’un rythme égal.
Tel un métronome, leur tronc, leur cime, se balance.
Les paupières lourdes je me tourne et entre dans ma chambre.
Je me couche fenêtre ouverte, regard au loin à travers l’ouverture.
Mes oreilles tentent de capter l’indice de vie active.





Dernière édition par le Jeu 5 Juil - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaneth
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 31
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mer 4 Juil - 22:46

Ca me rappel un texte que j'avais écrit sur un coucher de soleil :)
Enfin juste comme ça, je dis pas ça pour comparé, parce qu'en plus ça n'a rien avoir lol

J'aime bien ton poème, surtout les premier vers, car il y a un semblant de rime et je trouve que le rythme des mots et bien fait. J'aime bien les images que tu utilises aussi ^^

Parce que je me posais une question : "Poussée arses semblables"
Un p'tit bug ? :p lol

_________________
~~ Douce Brume ¤ Petite Plume ~~

Mon Livre -> Ecorchés et Amnésiques


Thanks for all dear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mer 22 Aoû - 22:16

ouah! ça fesait looongtemps que j'étais pas venue. pas trop d'inspi, pas trop le temps, enfin bref, je reviens avec un ptit poème & pour annoncer que j'avance dans une quatrième histoire mais...ça prend du temps.

Implacable mal-être

Abandonné, désoeuvré
L’on s’oublie et se nie.
Mais le soir dans s on lit
Lorsque seules restent nos pensées
Elles nous attirent vers elles,
Loin des bras de Morphée.
C’est là qu’elles en profitent et nous interpellent :
Durant la journée, elles se terrent et se tapissent,
Guettant l’oisiveté.
Et lorsqu’arrive la solitude qui nous oppresse,
Sans états d’âme elles surgissent.
Comme le courant sempiternel qui soulève le sable,
Le remous des pensées soulève les relents de l’âme.

Pourquoi, bon sang, doit-on partir ?
Aussi sage qu’il soit, l’Homme de cesse de se poser des questions sadiques.
Pauvres fous que nous sommes !
On se vautre et se complaît dans une torture de l’esprit,
Eternellement en quête de réponses dans un jardin de questions stériles
Et néanmoins, pourquoi dois-je évoluer ? grandir ? changer ?

L’on sait tout cela. Personne ne changera.
Et l’on sait aussi que, malgré tout le mal occasionné, pour s’accomplir,
Il faut s’abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: poésie   Mer 22 Aoû - 22:30

J'aime beaucoup !
Le style est à la fois virulent et désespéré, vaincu par la fatalité !
Un trés bon poème
Revenir en haut Aller en bas
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Lun 26 Nov - 19:57

Nostalgie

Si c'est pour regretter
Pourquoi se faire plaisir?
Pourquoi se créer des souvenirs
Si c'est pour tout dépasser?


Happy Blue Time, la douleur des souvenirs

Le Temps passe & on oublie.
Mais lorsque vicieux Il revient
Apporter un nouvel élément & nouveau souffle,
Se relèvent quelques fugitifs fragments
De notre mémoire,
Ensevelis sous les voiles des événements.
En voilà un !
Sa couleur me rappelle quelque chose…
Je me lève,
J’éparpille autour de moi
Tous les morceaux de tissus vaporeux.
Ah ! sous un rideau rosâtre
Voici mon trésor !
Bleu, clair, vieux, déchiré,
Sa couleur s’abime, se ternit.
Je l’ai tellement serré,
Je l’ai tellement chéri,
Tellement embrassé.
Puis, voyant que c’était fini,
Le regret débordant de moi,
Je l’ai laissé choir,
E suis détournée
Ai tenté de m’en passer,
D’avancer sans.
Difficilement, j’ai réussi.
Souvent tentée de reprendre
Ce linceul usé
& cependant tellement important.
& me voilà vaincue !
Voilà qu’une toile perverse se dépose
Sur le monceau de mes souvenirs,
Me narguant de sa couler saisissante
Qui me force à dépoussiérer les vieux draps
De ma mémoire
Sensiblement semblables.
& je tousse, je renâcle,
Mes yeux piquent !
Les larmes coulent à flot
Mais rien…
Ne vient combler la brèche béate,
Béante !
Je saisis le linge,
Sa couleur est terne
Mais à travers les larmes,
Le tissu brille de mille éclats.
Je voudrais laver le voile, le purifier,
L’immaculer.
C’est impossible…
L’épisode fut trop marquant,
Il est trop bien ancré,
Indélébile…malheureusement.
Tout ce remue-ménage pour un bout de gaze,
Un moignon d’événement empestant la stérilité !
Tant de mal qu’à nouveau, on essaye de soigner…


Dernière édition par le Mer 28 Nov - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mazappe
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: poésie   Lun 26 Nov - 21:56

L'est bizare le happy blue time ^^'

Il manquerais pas des lettres de temps en temps ?

[j'vais être réputer pour être chieur mais bon... "l'immaculer"... j'trouve ça un peu barbare...me semble pas que ça soit un verbe ^^']

Mais sinon :

Nostalgie, j'aime bien ^^ mais la chute m'a un peu laisser sur ma faim...

Happy Blue Time, la douleur des souvenirs est bien, je trouve, mais je pense que le fait que tout soit d'un bloc, ça allourdi un peu ... trop.
Mais ça après c'est peut-ètre voulu.

Donc ensemble générale satisfaisant Very Happy

Mazappe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaeden
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: poésie   Mar 1 Jan - 21:22

A Elle

Femme férue !
Femme passionnée !
Par un malade effréné
Sauvagement abattue !
Et pour cause ?
Son total dévouement à son peuple.
C’est celui-là même qui la mit en terre
Peu après le drame.
Dernière offrande ? Dernier don ?
Et elle retrouve ceux qui sont partis

Trop tôt

Une femme,
An orphan
Dépossédée de son père,
Privée de ses frères.
Après sa chute
Peu de temps passa
Pour qu’avec les honneurs qui lui sont dus,
Dans le tertre familial on l’enterrât,
Cette personne forte et autoritaire.
Un leader !
Une femme !
Une mère
Qui laisse derrière elle une fatale place
A un fils à peine majeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poésie   

Revenir en haut Aller en bas
 
poésie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelles Plumes :: Rubriques des membres :: Dans le Duvet Soyeux :: Chimères et Voyages de L'Imaginaire-
Sauter vers: