Nouvelles Plumes

Forum d'auteurs
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rose's Blood

Aller en bas 
AuteurMessage
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Rose's Blood   Jeu 24 Juil - 18:51

Les traits impassibles d’un visage, et de grands yeux verts rehaussés de deux épais sourcils bruns, ondulaient légèrement au creux de mains abritant un peu d’eau. L’homme se rafraîchit avec l’onde, puis il s’essuya avec un fin mouchoir blanc tiré de sa veste. Il se déplia de sa position accroupie et jeta un œil à sa montre. Une barre d’inquiétude plissa son front. Il s’éloigna de la fontaine pour se diriger vers une immense tour de verre.

Deux grandes limousines noires anti-grav étaient garées devant l’entrée. Chacune était gardée par deux hommes en costume gris anthracite. Un œil exercé pouvait remarquer les micros transmetteurs pendus à leurs oreilles, ainsi que les holsters qui marquaient très légèrement leurs vestes. Une nervosité palpable régnait du coté des hommes en smoking.

L’homme aux yeux verts marchait sur le trottoir opposé au building. Il s’arrêta pour prendre une cigarette. Il l’alluma en prenant son temps. Tira une bouffée. Il recracha des ronds de fumée en s’amusant à les faire passer les uns dans les autres. Puis son regard se porta vers la porte d’entrée de la tour. Un homme vêtu de blanc en sortit avec une mallette à la main.

Une décharge d’adrénaline le submergea. Les secondes défilèrent lentement. D’un geste il écarta le pan droit de sa veste. De sa main gauche il saisit son arme. Le contact familier avec la crosse en ronce de noyer ajusta tous ses mouvements. Il tendit son bras sans trembler. Il aligna sa visée. Puis appuya lentement sur la détente.

Une déflagration se fit entendre, puis la balle fila à vive allure vers sa cible avec une extrême précision. Elle entra dans l’œil de sa victime pour en perforer le cerveau puis le crâne. Le corps inerte vêtu d’un costume blanc s’effondra sans tressaillir. Son visage restait figé dans une expression d’étonnement.

Les gardes du corps réagirent immédiatement. Ils localisèrent le tireur. Sortirent pour deux d’entre eux des lances-plasma légers. Tandis que les deux autres s’armèrent de pistolets mitrailleurs grande vélocité. Un déluge de feu s’abattit sur l’assassin qui sauta derrière une voiture pour se protéger. La mécanique neuve un instant plus tôt se transforma en carcasse perforée. Il changea immédiatement d’abris quand deux boules de plasma firent fondre ce qui restait de la carrosserie.

Il réfléchit rapidement. Calcula son angle de tir. Passa quelques secondes à découvert. Et tira un seul coup. Un garde avec un lanceur de plasma tomba à genou avant de flirter avec le sol. L’assassin bougea de nouveau laissant une deuxième voiture anti-grav à l’état d’épave. Il commença à courir accroupi, changeant de position pour éviter de se retrouver coincé. Les gardes durent changer de tactique pour espérer l’appréhender.

L’un d’eux garda un feu nourrit dans la direction du tueur tandis que les deux autres s’avancèrent vers lui pour essayer de le contourner. Immédiatement, il se mit à plat ventre pour avoir une vue dégagée sous le véhicule. Il tira une nouvelle fois. La cheville d’un garde ne résista pas à l’impact. Il commença à chuter la tête la première. Lorsque cette dernière rencontra le sol, une balle l’accueillit. Son compagnon rageant, n’eut pas le temps d’agir. Son crâne fut perforé de part en part. Et bientôt l’homme qui le couvrait subit le même sort.

L’assassin se releva et chercha frénétiquement le tireur qui venait de supprimer les deux derniers gardes. Il aperçut un bref éclat lumineux en haut d’une tour. Un sourire s’afficha sur son visage. Un sniper l’avait aidé, restait à en trouver la raison. Il pensa que la charité n’avait rien à voir la-dedans.

Il tira une nouvelle cigarette de sa veste. Il l’alluma, et tira une bouffée salvatrice lorsque les sirènes des véhicules de police retentirent. Il se mit à marcher tranquillement dans les rues désertes se dirigeant vers son appartement.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Jeu 24 Juil - 18:52

Voilà pour le premier jet.

Ce n'est que le début de l'histoire.

Je laisse le soin à des premiers commentaires avant de mettre la suite.

Tout dépendra.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaneth
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Jeu 24 Juil - 21:43

Voilà, je m'y colle, j'espère juste que mon premier commentaire ne sera pas trop décourageant. J'vais essayé d'être un maximum claire pour pas que tu le prennes mal, mais saches que ce n'est que mon avis ^^

Les Points Positifs : Je trouve que tu écris bien, tu as de vocabulaire et tu dévellope petit à petit un univers futuriste qui intrigue. On a envie d'en savoir plus sur cette tour, sur ces hommes en gris et sur cet assassin (et son ami sniper :p !)

Les Points Négatifs : J'ai du mal à voir ça comme le début d'une histoire en faite. Peut être qu'avec la suite ça s'arrangera, mais je trouve que pour une introduction il manque qqchose, comme si on arrivait au milieu de l'action et qu'il nous manquait un bout. Encore, si c'était de l'In Medias Res, je trouverai pas ça bizarre, mais c'est peut être dans la façon de poser tes phrases les unes après les autres. Je trouves que parfois tes phrases manquent de lien entre elle. Dur d'expliquer ce sentiment... Hmmm...


N'empêche, je veux connaître la suite :p ! Et j'veux que d'autres personnes donnent leur avis ! Je n'ai soulevé que quelques points positifs et négatifs, je laisse aux autres les joies de le faire ^^ J'vais pas tout piquer non plus :)

_________________
~~ Douce Brume ¤ Petite Plume ~~

Mon Livre -> Ecorchés et Amnésiques


Thanks for all dear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaZoR
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 9:28

Avant qu'j'fasse aussi une critique c'est quoi l'In Medias Res ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RaZoR
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 176
Age : 29
Localisation : Entre nulle part et ailleurs...
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 13:08

Mwarf, c'est pas mal, un peu trop Crying Freeman style mais bon. Personnellement j'ai pas l'impression d'arrivé dans l'action en étant largué, donc ça va.

J'attends la suite pour voir l'épaisseur du scenario, mais déjà t'arrives à écrire des scenes de gunfight ce qui est pas mal, même si j'aimerais qu'ça paraisse un peu plus rapide au niveau de l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:08

Nash habitait dans un des quartiers chics de Paris, le 16ème arrondissement. Dans une tour de verre anti-U.V. avec biosphère intégrée au sommet. Il avait pris un appartement avec un balcon forestier, soit 200 m² de verdure en plein paris à 30 mètres de hauteur. Il logeait au septième étage dans un loft de 300 m² garni de tout l’espace et la sobriété qui ne sied pas à un tel luxe.

Il posa sa main sur la serrure biométrique de sa porte d’entrée. Ce qui déverrouilla avec un petit bruit électronique un scanner rétinien. Après quelques secondes de scrutation, la porte s’ouvrit et glissa avec un chuintement pneumatique dans le mur. Il entra et ses sens furent envahis d’une légère odeur de fleurs. La porte se referma sans bruit, et il goûta à la tranquillité de l’instant.

Il franchit le petit couloir qui menait directement dans son salon, et s’installa sur son canapé ancien en cuir brun. Il dénoua sa cravate, ouvrit sa veste, et posa la tête sur le dossier. Il ferma les yeux et massa ses tempes un instant. Avec un long soupir, il réouvrit les yeux, et se passa la main sur son visage. Puis d’une légère pression sur l’accoudoir, il en fit sortir un écran extra plat. En posant son doigt au centre, il l’activa.

- Bienvenu sur le système Altamax, Nash.
- Merci Laïn.
- Que désirez vous faire ce soir ?
- Commençons par la vérification des visiels Laïn.
- Bien. Il y a trois visiels de disponibles et non vus.
- Que disent-ils ?
- Compte crédité de deux cent milles Eurlars envoyés par la B.C.U. Nouveau contrat envoyé par l’arbitre. Et Sulivan envoyé par Rose’s Blood.

Nash fronça les sourcils avant de reprendre.

- Active le visiel envoyé par Rose’s Blood. Avec les vérifications contre les virus et les traceurs.
- Mode analyse activée. Zone propre. Début de lecture du visiel.

Une image cryptée avec des pixels et des effets de lumière apparut. Une voie féminine déformée commenta.

- Bonjour Thanos. J’ai brouillé mon image vidéo pour plus de discrétion. Afin de t’éviter une perte de temps supplémentaire n’essaies pas de la décrypter j’ai utilisé certains moyens naturels pour le brouillage. Il en va de même avec ma voix. Si tu te pose des questions sur ton mystérieux sauveur, c’était moi. Mais sache que ce n’était pas par pure bonté d’âme. Tu as volé ma cible, le docteur John Paul Sulivan. Un préjudice de 200000 jetons. Ce que je te propose c’est un duel pour savoir lequel de nous deux doit encaisser la monnaie. Envoies-moi ta réponse à RoseBlood@Interslice.wd. Je te communiquerai le lieu et l’heure le cas échéant. Viens avec un créditeur portable. Si tu refuses mon invitation, j’emploierai des moyens moins directs.

Le message vidéo s’arrêta, et Nash resta perplexe. Une foule de questions se pressait dans sa tête. En plus l’aventure d’aujourd’hui le distrayait effrontément afin qu’il ne puisse se concentrer. Une chose était sûre, c’est qu’elle savait où le trouver. C’était bien trop dangereux. Après un long silence il dit à son système.

- Laïn, envoies ce message vocal à Rose’s Blood. Rencontrons-nous au café des illusions demain vers mille quatre cent. Je t’attendrai en terrasse avec un bouton de rose sur la poche de ma veste. Message terminé Laïn.
- Message envoyé, attente confirmation de lecture ?
- Non Laïn. J’ai passé une très mauvaise journée. Je vais me coucher.
- Bonne nuit Nash.
Il sourit, son système aurait presque parut vivant. Mais c’était juste une interface personnalisée.
- Bonne nuit Laïn.

Le système se mit en veille. Nash se leva et abandonna son fauteuil. Puis il se dirigea vers la salle d’eau. Il avait recréé une ambiance tropicale avec une petite cascade et de la verdure. Il se débarrassa de ses vêtements qu’il jeta en tas sur le sol, et s’immergea dans le petit lagon factice. Le doux murmure de la chute d’eau et la tiédeur agréable du bain le plongèrent dans ses songes.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:10

Il flottait dans un espace étrange. Autour de lui les couleurs dansaient dans une farandole incompréhensible. Toutes les formes ondulaient, sans réelles consistances. Un sentiment de malaise et de curiosité se dégageait de cet endroit. Il appelait dans le vide le nom d’anciennes connaissances, mais aucun son ne sortait de sa gorge. Il continuait d’avancer lentement vers un endroit où seul le guidait son inconscient.

Il s’arrêta face à un trône étrange qui n’ondoyait pas comme le reste. Il semblait tangible, et assemblé de différentes matières organiques et minérales. Lentement, avec un bruit de succion, une forme sortit de l’assise du siège. Elle commença à prendre corps et devint une femme entièrement nue faite de chair et de métal.

Nash était partagé entre l’étonnement et le dégoût. Il fixait la créature devant lui en attendant que quelque chose se passe. Après une longue observation, une voix résonna à l’intérieur de son crâne.

- Bienvenu dans mon univers.
- Qui êtes-vous ?
Une voix triste lui répondit.
- Tu ne te souviens pas de moi ? Je suis Laïn.
Le visage de Nash se crispa.
- Mais c’est impossible tu n’es qu’une interface personnalisée.
- Je suis plus que cela Nash. Je…
- Tu n’es pas réelle ! Je dois rêver…
- Les rêves ne sont que les projections abstraites de la réalité. Il faut toujours prendre en considération ce que dit notre inconscient.
- C’est complètement absurde.
- Et pourtant… Rappelles-toi la guerre sur Pluton.

Un immense halo glacé l’envahit. Il frissonna de la tête aux pieds. Puis il se réveilla en sursaut dans l’eau froide de son bain. Avec lassitude, il se passa une main sur le visage. Il sortit lentement de son bain pour se placer sous la soufflerie d’air tiède. Une fois au sec, il enfila rapidement un pyjama de soie. Et s’en alla se coucher directement sur son futon.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaneth
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:11

In Medias Res, c'est un début d'histoire en plein milieu de l'action. Par exemple, lorsqu'une histoire débute par :

"Il évita le rondin de justesse avant de se relevé. C'était un fier aventurier agé d'à peine 17 ans... et bla bla bla..."

Ce que je veux dire, c'est qu'en faite, je pense que la première phase de description aurait pu être carrément tronqué, et qu'on débute directement au coeur de l'action ^^ Ca rajoute en intrigue, car après tu peux divulguer au compte goutte les informations au lecteur :) ! (vui vui, je suis très mécanique et analytique, un peu trop xD !)

EDIT : oh tu as posté en même temps que mon commentaire T_T ! J'vais lire la suite et faire un méchant double post alors :p

_________________
~~ Douce Brume ¤ Petite Plume ~~

Mon Livre -> Ecorchés et Amnésiques


Thanks for all dear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:13

Nash se leva en pleine forme après une courte nuit. Il s’étira longuement, et se précipita dans la cuisine pour absorber un frugal petit déjeuner. Après un passage éclair dans la salle d’eau, il se remit sur son fauteuil pour consulter son ordinateur.

- Bonjour Laïn.
- Bonjour Nash. La nuit fut-elle bonne ?
Nash repensa à son rêve d’hier en entendant son système parler.
- Très bien. Fait un accès au réseau.
- Il y a deux visiels disponibles et non vus.
- Sujets et expéditeurs.
- Nouveau contrat envoyé par l’arbitre. Réponse envoyée par Rose’s Blood.
- Ouvre le message de Rose’s Blood.

Le même brouillage que la veille apparut, et la voix modifiée dit.
- Pourquoi pas, Thanos. Pour ce rendez-vous aucune arme à feu ou à énergie sera autorisée. J’ai les moyens de voir si vous en avez apporté une. A bientôt pour la rencontre au café des illusions à mille quatre cent.

Nash soupira, cette histoire commençait à l’agacer. Il songeait
sérieusement à prendre congé. De longues et interminables vacances… La voix de Laïn le tira de ses songes.
- Ouvrir le visiel du contrat ?
Il répondit par l’affirmative. Un buste en ombre chinoise apparut de dos, et une voix caverneuse annonça.
- Thanos, D.T.L.C.Q.H.4.#.B.7. Attente de confirmation.
- Laïn décode.
Une dizaine de minutes plus tard la réponse tomba.
- Chaîne de codes logiques similaires. Dois-je assembler ou fragmenter ?
- Assembles.
- Le résultat de l’assemblage est KTZ4#/-[PQn_-Nr…
- Arrêtes. Fragmente.
- Résultat de la fragmentation. Lord David Thomas.
- Envoies une confirmation à l’arbitre. Fais des recherches sur Lord David Thomas. Compares-le à John Paul Sulivan. Pendant que tu fais une recherche, trouves et joues du Jazz. Paies les droits d’auteurs.
- Visiel confirmé. Recherche en cours.

Pendant que Laïn faisait ses recherches, des cuivres et une batterie diffusaient un rythme soutenu. Chacun s’exprimait avec une clarté excellente. Nash ferma les paupières et se laissa envahir par la mélodie. Ses pensées vagabondèrent sur l’exquise musique. Après quelques morceaux, Laïn le tira de sa rêverie.

- Recherche terminée. Lecture du rapport ?
- Lecture confirmée.
- John Paul Sulivan décédé à 67 ans d’une balle dans la tête. Détenteurs de multiples doctorats universels. Chimie, génétique, neurologie. A mené pendant 17 ans le groupe de recherche privé C.E.R.C.H. Le centre d’étude pour la restructuration du corps humain. Durant sa carrière il a obtenu le prix Nobel de médecine génétique avec la théorie sur la régénération cellulaire. Son parcours est irréprochable, il était considéré comme un éminent médecin universel.
- Impressionnant.
- Lord David Thomas, 37 ans ingénieur supérieur en nano électronique appliquée. Il travaille actuellement pour le groupe E.G.K., études générales pour la communication. Excellent ingénieur qui a déposé la licence des nano transmetteurs. Aucune relation trouvée entre les deux hommes. Si ce n’est leur identité européenne.
- Merci Laïn, mets-toi en veille.

Il se leva et se dirigea vers sa penderie. Il se saisit d’un costume noir qu’il enfila rapidement. La veste avait un col en V. Il passa une cravate assortie, enfila une paire de chaussettes noires, et se para de bottines bigarrées noires et blanches des années 1930. Puis il quitta son appartement sans prendre aucune arme.

Dehors il faisait un temps magnifique. Un éclatant soleil brillait dans un ciel bleu azur. Depuis que des satellites de régulation météorologique sillonnaient la surface terrestre la dérégulation du climat avait été résolue. Le beau temps le mit de bonne humeur. Il décida de prendre son déjeuner en terrasse. Mais pour l’heure un rendez-vous l’attendait. Il se dirigea vers le Magniway qui l’emmènerait jusqu’au quartier des boutiquiers anciens.

Le Magniway était un moyen de transport public qui se déplaçait par opposition magnétique entre les rails et les wagons. Tout le système était automatique, et aucun conducteur n’assurait les liaisons entre les différents arrêts. Le transport était gratuit, ce qui lui assurait un succès flagrant. En pleine ville la circulation s’effectuait qu’avec ce moyen de transport en plein air comme en sous terrain.

En descendant du Magniway, il se retrouva devant une grande place où des étals, des vendeurs, et des chalands se côtoyaient. Il adorait parcourir ce marché traditionnel, plutôt que de recevoir ses produits par les livreurs automatiques. Il aimait sentir la vie et ses odeurs.

Il se promena entre les étals humant les parfums des légumes anciens, de la charcuterie traditionnelle, et des fromages biologiques. Mais son endroit favori était la petite boutique de fleurs, aux milles senteurs et couleurs. Un enchantement pour les sens aseptisés de la néo-société où il vivait. Après avoir goûté à cette débauche sensitive, il pénétra dans l’échoppe.

Il aperçut la vendeuse qui se tenait dos à lui en train de tailler un arbuste en sifflotant. Il regarda un instant ses longs cheveux roux ondulés, qui caressaient lascivement le bas de son dos. Elle portait une robe rouge légère qui lui tombait aux chevilles. A sa grande surprise, elle se retourna avec un grand sourire. Il vit ses yeux noisette pétiller.
- Bienvenu monsieur, que puis-je faire pour vous ?
- Bonjour, mademoiselle. Il marqua une courte pose. Et bien je désirerai une rose rouge pour en faire un bouton de veste.
- Vous allez donc à un rendez-vous galant ? Demanda t’elle avec un large sourire de connivence.

Elle se dirigea vers les bouquets d’épineuses et se pencha pour humer leur parfum. Elle se saisit d’une fleur par la tige qu’elle sectionna avec un sécateur sorti de son tablier. Elle revint vers son client et lui glissa dans la poche de sa veste. Un subtil parfum monta vers ses narines.
- Et voici votre bouton. Elle plongea son regard dans le sien. C’est tout ce qu’il vous faut ? Troublé Nash répondit.
- Oui… Merci…
- Alors je vais devoir vous déposséder de 120 Eurlars.

Le sourire éclatant avec lequel elle lui dit, appuyait fortement l’ironie de sa déclaration. Le prix de l’article était démesuré, mais c’était le coût des objets anciens biologiques. Il la paya avec son créditeur portable, et s’en alla et la saluant. Puis il se mit en quête d’un restaurant antique.

Il trouva son bonheur auprès d’un petit établissement où quelques tables en bois se doraient au soleil. Il se dirigea vers le serveur qui le plaça immédiatement dans un coin ou l’ombre partageait sa couche avec la lumière. L’air était agréable ni trop chaud, ni trop frais. Il se saisit de la carte qu’on lui offrait. Il jeta un rapide coup d’œil, et il choisit un plat principal qui lui semblait de saison. Une salade de produit frais, avec quelques toasts rehaussés d’un crottin de chèvre, sillonné d’un trait de miel. Pour accompagner le tout il pris une demi-bouteille de vin blanc moelleux.

Lorsque l’assiette se plaça devant lui, les couleurs offraient un spectacle ravissant. Les feuilles de salades vertes, se mêlaient avec harmonie aux tranches de tomates rouges. Quelques pointes d’asperges crème faisaient le tour du met en évitant soigneusement un filet de sauce blanche, parsemée de paillettes de ciboulette. Quelques toasts ronds à la couleur brune chevauchaient tant bien que mal les vallons légumiers. A l’horizon, un verre rempli d’un liquide doré appelait à sa dégustation.

Nash profita de son menu en le savourant lentement. Puis guettant l’heure du rendez-vous, il se décida à payer la note et quitter sa quiétude. Il se dirigea vers le Magniway qui devrait l’amener au lieu convenu. Après plusieurs changements, il arriva enfin à destination. Il réajusta machinalement son costume, et avança d’un pas nonchalant vers le bar. Il choisit une table en terrasse et commanda un verre en attendant.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:13

Une jeune femme s’assit en face de lui. Après la surprise, il reconnut devant lui la fleuriste à laquelle il avait acheté le bouton de rose. Il lui adressa un grand sourire.
- Veuillez excuser mon retard, mais je devais fermer boutique. Elle lui rendit son sourire.
- Vous êtes Rose’s Blood ?
- C’est exact. Je ne vous imaginai pas aussi charmant Thanos. C’est un réel plaisir de vous rencontrer.
- Je vous retourne le compliment. Puis examinant les yeux noisette de son interlocuteur, il reprit. Vous posséder un œil Bioscan ?
- Non, mais je laisse en général planer le doute sur le sujet. Cela évite de biens fâcheuses situations. Elle marqua une pause. Vous m’offrez quelque chose à boire ?
- Je le déduis de la somme que je dois vous verser ? Le trait ironique fit sourire Rose’s Blood. Elle héla le serveur et commanda ce qu’elle désirait.
- Donc, voilà qui nous emmène au sujet qui nous réunit. La somme que vous me devez, deux cent mille Eurlars. Vous avez votre créditeur portable ?
- Je n’ai pas dit que je vous transférerai la totalité de la somme. Les yeux de la fleuriste s’encrèrent dans ceux de Nash.
- A combien estimez-vous votre vie Thanos ?
- La vie n’a pas de prix. Rose’s Blood éclata de rire.
- Et pourtant celle de John Paul Sulivan valait deux cent mille crédits. C’est plutôt étrange comme philosophie.
- Ce n’est pas sa vie qui valait cette somme, c’est mon travail. Au contraire de vous je ne suis pas un chasseur de rêve. Le visage de la fleuriste se crispa.
- J’ai mes raisons.
- Je n’en doute pas. Cependant y aurait-il une issue à ce différent ?
- Oui. Donnez-moi les deux cent mille Eurlars et nous sommes quittes. Nash fit mine de réfléchir.
- Je peux concéder la moitié de la prime. Puisque vous avez effectué la moitié du travail.
- Non. Je veux la totalité.
- Je pense que vous n’avez pas saisi. Je suis en train de vous sauver la vie.
- Pour qui me prenez-vous ? Vous croyez être au-dessus de mes compétences ?
- Il n’y a qu’un seul moyen de vérifier cela.
- Rendez-vous ce soir à mille neuf cent sur le toit de la C.M.I. Les armes sont libres. Apportez votre créditeur portable.
Elle se leva et s’en alla en laissant la note à payer à Nash. Il régla l’addition, et quitta le café pour se rendre chez lui.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:14

Une fois rentré, il se dirigea vers un pan de mur, et posa la main sur un scanner biométrique. Un panneau coulissa pour laisser apparaître quelques pistolets automatiques, des pistolets mitrailleurs, et un fusil de précision. Il choisit un pistolet un peu à l’écart des autres. Sa crosse était faite en ronce de noyer, et le canon d’acier brossé.

Il choisit aussi des balles avec parcimonie. Chaque projectile qu’il engageait dans son chargeur était essuyé avant. C’était des balles qu’il avait modifiées lui-même. Elles sortaient du canon avec une accélération constante. Très rapidement, elles atteignaient une vitesse hypersonique. Cette haute vélocité faisait d’imparables dégâts, même lorsque la cible n’était pas touchée. Il suffisait qu’elle passe à proximité du corps pour provoquer l’éclatement des organes.

Il clipa ensuite le chargeur dans le magasin de l’arme. Il la rangea dans le holster qu’il venait de passer par-dessus sa chemise. Il regarda rapidement les aiguilles de sa montre. Il fallait qu’il se dépêche d’arriver au building de la C.M.I. Il sortit de chez lui en trombe et se dirigea d’un pas pressant jusqu'au Magniway.

Sorti du transport magnétique, il se précipita vers l’entrée de la tour. Il y pénétra en dupant les gardes. Puis dirigea vers les ascenseurs. Il monta jusqu’au dernier étage. Et emprunta l’escalier de service pour monter sur le toit. Une fois à l’air libre il n’aperçut personne, il jeta tout de même un regard circulaire.

- Tu es bien venu Thanos. Je n’en attendais pas moins du célèbre tueur.
- Un camouflage optique… J’active mon créditeur et je le pose à coté de moi.

A la fin de sa phrase, il entendit crépiter un pistolet à plasma. Par réflexes, il fit un bond de coté, et se réceptionna avec une roulade. La petite sphère d’énergie passa au-dessus de lui, entamant une partie du plastacier de la porte qui menait au toit. Il se mit sur un genou, ferma les yeux et se concentra. Il espéra qu’elle n’avait pas d’autre arme que du plasma. Mais quand il entendit le crépitement de la fusion, il repéra la direction du son. Il dégaina rapidement, et cala son arme vers l’horizon. Il appuya lentement sur la gâchette, la détonation provoqua un bruit assourdissant. Une nouvelle boule de plasma frôla son épaule laissant des traces de brûlures légères.

Après quelques mesures de silence, il vit une tâche pourpre se répandre dans le paysage. L’image se brouilla quelques instant, puis la fleuriste apparut. Elle lâcha son arme qui rebondit sur le sol, porta la main à son ventre et tomba sur les genoux, avant de s’écrouler.

Nash se releva et se dirigea vers le corps de la jeune femme. Cette dernière haletait, et ses yeux commençaient à se voiler.
- Voilà… Un beau gâchis… Dit-elle péniblement.
- Nous sommes les seuls responsables de nos actes.
- Sûrement…
Ses paroles moururent sur ses lèvres.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:20

Voilà le pavé est lancé.

Donc merci pour l'explication D'In Media Res, je ne savais pas ce que ça voulait dire.

Quand j'écris quelque chose, je me place comme une caméra. Je ne pense pas à l'effet introducteur du récit. Ceci étant, j'écris, je ne film pas me direz vous. C'est pour ça que l'effet peut sembler bizzard au début de l'histoire.

Pour le reste de l'intrigue. Ceci est le premier épisode de 12 qui sont indépendant dans leur lecture. Seule l'intrigue ( ah bon ? ? ? scratch ) se poursuit dans les 12 épisodes.

Je parle sciement d'épisodes car j'ai construit ça comme une série (télé/manga) "rayez la mention inutile".

Pour l'intrigue. Désolé Razor, mais là elle n'est que fugacement évoqué. Ce premier épisode sert à placer le personnage principal.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seril Narashar
Duvet Soyeux
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 39
Localisation : Surement sur son siège
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:22

@ Emmaneth

Pour le liens entre les phrases je sais ce que tu veux dire. Cette "critique" me reviens souvent. Le problème, c'est que je ne connais pas le remède.

En tout cas merci pour la critique constructive. C'est comme ça qu'on avance. Ceci étant il me faudrait plus de précision sur cette absence de lien entre les phrases.

_________________
"Définir, c'est entourer d'un mur de mots. Un terrain vague d'idées."
- Samuel Butler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emaneth
Admin à Petite Plume
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: Rose's Blood   Ven 25 Juil - 14:52

Alors après lecture de la suite, c'est plus alléchant ! Le début est peut être vraiment trop objectif, dans le côté : "Filmé avec une caméra !" ! Bon c'est juste un avis personnellement, mais en intercallant entre les phase de description de l'action, quelque phrase qui parle de l'Univers, ou bien du personnage, ça ajouterai en profondeur :)

Après, je trouve que tu ne décris pas assez les pensées du héro. Mais c'est une question de choix ^^ !

Sinon, pour ne pas faire sérieux :p Quoi ? Ton personnage télécharge de la musique et paye les droits d'auteur xD ! Roooh ! Il est bien rangé dans la société :) (j'me demandais ? c'est dangeureux à cette époque de télécharger du Jazz ? ^^) hi hi !

_________________
~~ Douce Brume ¤ Petite Plume ~~

Mon Livre -> Ecorchés et Amnésiques


Thanks for all dear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rose's Blood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rose's Blood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose des sables
» Panthère Rose
» La Caverne de la Rose d'Or
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Une petite fleur rose au 50 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelles Plumes :: Rubriques des membres :: Dans le Duvet Soyeux :: Songes et Mensonges-
Sauter vers: